top of page
Rechercher

Calmer son mental et lâcher prise : 6 exercices efficaces

Dernière mise à jour : 26 juin 2023

Le mental, c’est une cocotte minute émotionnelle. À chaque fois que que tu vis une contrariété, une situation de stress ou un événement difficile, tu remplis un peu plus ta cocotte. Il est donc vraiment important de savoir lâcher prise pour vivre dans la sérénité et la Joie. D’activer ta soupape de sécurité et de laisser s’échapper les pensées négatives et inutiles. Retiens bien que calmer son mental et lâcher prise est essentiel à ton bien-être ! N’hésite pas à t’inspirer de ces 6 exercices simples dès que tu sens que ta cocotte monte en pression.


visuel psychédélique avec le titre "6 exercices efficaces pour apprendre à lâcher prise"

Calmer son mental et lâcher prise : pourquoi et comment ?


Commençons par rappeler la base : on vit tou·tes des moments difficiles dans nos vies. On est tou·tes sujet·tes aux émotions négatives et aux pensées ruminantes. C’est aussi ce qui fait de nous des êtres humains ! 

Calmer son mental et lâcher prise, ça ne veut pas dire se moquer de tout et attendre que ça passe. Au contraire, c’est être dans la proactivité, en prenant tout d’abord conscience qu’il existe deux types d’événements :

  • Ceux sur lesquels tu as en effet le pouvoir d’agir,

  • Et ceux qui échappent à ton contrôle.

Il s’agit donc de concentrer ton énergie sur la première catégorie et d’accepter les événements de la seconde tels qu’ils sont.


T’en vouloir pour quelque chose sur lequel tu n’as pas le contrôle ne peut qu’ajouter du stress inutile au problème.


Calmer son mental et lâcher prise est essentiel pour nous aider à trouver la paix intérieure car cela permet de se libérer de l'anxiété et de réduire le stress. Le lâcher prise aide aussi à prendre la distance émotionnelle nécessaire pour réagir à une situation de la meilleure façon possible et se protéger. Parfois, la solution finit même par se présenter d’elle-même. Ce n’est pas une tâche facile et certaines situations plus délicates peuvent nécessiter l’accompagnement d’un·e professionnel·le. Mais il y a des petites choses que l’on peut faire pour faciliter notre quotidien.


1 - Repérer et écouter ses pensées négatives


Souvent, nos pensées nous bloquent ou nous font souffrir plus que la situation en elle-même. En avoir conscience est la base pour entamer tout travail de lâcher prise.

En analysant chaque pensée ruminante ou limitante :

  • Tu vas déjà mieux te connaître et te comprendre.

  • Tu vas pouvoir trier ces pensées pour ne conserver que celles sur lesquelles tu as en effet le pouvoir.

  • Tu vas apprendre à relativiser.

  • Tu vas pouvoir réfléchir à ta responsabilité dans les événements de la vie. Souvent, les personnes ayant du mal à lâcher prise sont très consciencieuses. Elles ont tendance à prendre sur leurs épaules la responsabilité de tout et de rien : le mauvais temps, l’annulation d’un train, l’émotion d’une autre personne.

Ça te parlera encore plus si tu es sujet·te à l'hypersensibilité, au perfectionnisme, ou encore à l’envie de tout contrôler (« maniaques du contrôle » dans le jargon des psy).

EXERCICE

À chaque fois que tu ressens une émotion désagréable, arrête tout. Prends une feuille de papier et un crayon puis pense à la situation de stress ou de souffrance que tu traverses. Pose sur le papier les réponses à ces 6 questions :

  • Quelle est ma réaction face à cette situation ?

  • Qu’est-ce que je me raconte sur cette situation ?

  • Est-ce réel ou uniquement dans ma tête ?

  • Est-ce que ces pensées peuvent m’aider à régler le problème ?

  • Est-ce que j’essaie de contrôler ce qui est hors de mon contrôle ?

  • Qu’en sera-t-il dans 6 mois ? Dans 1 an ? Dans 5 ans ?


Visuel psychédélique avec visage en fond.

2 - Changer de mindset pour calmer son mental et lâcher prise


L’importance du mindset pour calmer son mental et lâcher prise ! Toi seul·e as le pouvoir de ton bonheur :

  • Certes, tu ne peux pas décider de tout ce qui va se passer dans ta vie ni comment.

  • Par contre, tu as le pouvoir d’accueillir positivement tout ce qui t’arrive.

Intégrer cet état d’esprit peut t’aider à changer de regard sur les événements de la vie. On parle aussi de pensée positive ou de gratitude, hyper efficace pour limiter ses propres ruminations, critiques et complaintes.

Prenons l’exemple d’une petite contrariété qui peut arriver à tout le monde :

Tes ami·es viennent te rendre visite, tu ne les as pas vu·es depuis un bout de temps. Tu décides d’organiser une soirée sympa dans ton resto préféré. Mais en arrivant, celui-ci est fermé. Tu ne comprends pas, tu avais réservé sur le site. Finalement, comme il est difficile de trouver un restaurant pour 6 personnes en dernière minute, vous atterrissez dans une sandwicherie.

Réaction n°1 :

Tu es dépitée, tous ces efforts pour rien. Ta soirée est gâchée, vous auriez tellement mieux dîné dans l’autre resto. Et puis, quels mufles, m’envoyer une confirmation de réservation alors qu’ils ne sont même pas ouverts le mardi ! Tu passes la soirée à ruminer et à culpabiliser en te disant que ce n’est vraiment pas la façon dont tu voulais accueillir tes potes.


Réaction n°2 :

C’est vraiment dommage, tu te faisais une joie de leur faire découvrir ce resto. Mais bon, tu les y emmèneras la prochaine fois. En attendant, c’est l’occasion de tester ce nouvel endroit. C’est peut-être pas si horrible que ça en a l’air. Et puis, l’important, c’est d’être ensemble. On s’en souviendra, de cette soirée sandwich ! C’est quand même hyper drôle, moi qui leur avais vendu un resto de rêve.


Quel scénario est le plus puissant selon toi ? Imagine l’espace émotionnel que tu libères si tu commences à procéder de cette façon pour chaque mini contrariété de la vie !

EXERCICE Essaie d’appliquer la matrice de la réaction n°2 ci-dessus, pour chaque événement négatif qui va arriver cette semaine. En fin de semaine, assieds-toi et fais le bilan :

  • Combien de situations de ce type sont arrivées ?

  • Avec un peu de recul, est-ce que ces contrariétés étaient importantes ?

  • Quelles ont été leurs répercussions sur ton mental, sur tes relations avec les autres, sur ton état de fatigue émotionnel ?

  • Tu peux aussi essayer de verbaliser les conséquences positives de chaque événement (oui, il y en a toujours !). Tip: En situation de stress ou d’émotivité, tu peux aussi te répéter mentalement, des phrases comme « Chaque échec est un apprentissage », « Chaque chose arrive pour une raison », « C’est la vie ».

3 - Pratiquer le détachement émotionnel pour calmer son mental et lâcher prise


Le détachement, c’est ta capacité à te désengager émotionnellement de la vie, de ses événements ou de ta relation à certaines personnes. Ça ne veut pas dire ne rien ressentir, ou ne plus aimer quelqu’un. C’est plutôt garder une certaine distance avec les choses dont tu ne peux rien changer.

Beaucoup de situations de souffrance sont liées à des ressentis, et tu as le pouvoir sur la façon dont tu accueilles ces ressentis.


Garde en tête qu’une émotion ou un échec ne te définissent pas. Tu n’es pas en colère, tu te sens en colère. Tu n’es pas stressé·e, tu te sens stressé·e. Cela t’aidera notamment à accepter les échecs, car ils ne remettent pas en cause ta propre valeur.

EXERCICE C’est l’heure de dessiner ! Prends une feuille et des crayons, idéalement de plusieurs couleurs et procède comme suit :

  • Sépare ta feuille en 2 en traçant une ligne au milieu.

  • D’un côté, dessine un personnage très simple, comme à l’école maternelle. Peu importe tes talents, l’important c’est le symbole. Voilà. Ce personnage, c’est toi.

  • Trace un grand cercle de lumière autour de toi. Cela représente ton aura protectrice.

  • Sur l’autre partie de la feuille, dessine la personne, l’objet ou la situation dont tu veux te détacher. Dessine également un cercle de lumière autour de cette personne ou objet.

  • Relie à l’objet / personne / situation, le bonhomme qui te représente, avec 7 traits partant de tes 7 chakras:

    • Couronne (à la couronne de la tête)

    • Troisième œil (entre les sourcils)

    • Gorge

    • Cœur

    • Plexus solaire

    • Chakra sacré (à la base de l'abdomen)

    • Chakra racine (à la base de la colonne vertébrale).

  • Dessine un grand cercle de lumière autour de toi et de la personne.

  • Prends une paire de ciseaux et découpe, en conscience, le long de la ligne au milieu de ta feuille. Tu viens de couper symboliquement les liens émotionnels avec cette personne ou cette chose.


Visuel surréaliste représentant un corps qui s'élève dans les airs entre deux rangées de visages.

4 - La respiration consciente pour apaiser le coeur et le mental


Sais-tu que l’on n’utilise quotidiennement entre 10% et 80% de nos capacités respiratoires ?


Pourtant, la respiration profonde et consciente est extrêmement efficace pour apaiser le mental. Elle a aussi des bénéfices physiologiques importants, comme l'apport d'oxygène dans le corps et la régulation du rythme cardiaque.


Même en situation de stress, rappelle-toi de prendre des pauses, d’inspirer et d’expirer en profondeur, en utilisant ton ventre. Et n’attends pas que ton container émotionnel soit sur le point d’exploser pour calmer ton mental et lâcher prise !

EXERCICE Je te propose de tester une méthode de cohérence cardiaque appelée « méthode du 365 » : 6 respirations par minute pendant 5 minutes et le tout 3 fois par jour. C’est un excellent exercice pour le cœur, mais aussi pour ton mental.

  • Assieds-toi droit·e sur une chaise, les pieds bien à plat sur le sol.

  • Lance un timer pour 5 minutes, et concentre-toi sur l’exercice.

  • Étire-toi comme un chat, détends-toi et ferme les yeux.

  • Commence par inspirer avec le ventre pendant 5 secondes, puis expire de nouveau pendant 5 secondes.

  • Recommence à la même fréquence jusqu’à ce que ton timer sonne le gong.

  • Renouvelle l’exercice matin, midi et soir.

5 - La visualisation positive pour calmer son mental et lâcher prise


La visualisation positive ou créatrice, est l’une de mes techniques préférées pour lâcher prise. J’en ai même fait un accompagnement 🙂


La visualisation c’est l’incarnation de la puissance de ton mental. Elle consiste à s’imaginer en immersion dans un lieu-refuge ou un souvenir qui éveille des émotions positives en toi pour en ressentir tous les bienfaits.

EXERCICES


Ferme les yeux et remémore-toi un souvenir positif. Ce peut être :

  • un moment de partage simple, lors duquel tu t’es senti·e serein·e et heureux·se,

  • un fou-rire mémorable qui te donne encore envie de te plier de rire,

  • un moment pendant lequel tu t’es sentie vivant·e, seul·e ou en compagnie d’un être cher.

Rappelle-toi toutes les sensations de ce souvenir : émotions, sons, odeurs, et apprécie ce grand moment de bonheur.

Tip : Tu peux utiliser une odeur comme une huile essentielle, ou un son comme de la musique.


Illustration surréaliste. Sur fond rose, une femme retire son visage comme un masque. Des papillons s'échappent de sa cavité crânienne.

6 - Embrasser l’imperfection pour enfin lâcher prise


Le perfectionnisme, c’est l’ennemi numéro 1 pour calmer son mental et lâcher prise. Vouloir le meilleur pour soi-même, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. En revanche, ça le devient lorsque c’est une source de souffrance et de stress. Être perfectionniste, ça veut dire exiger constamment l’excellence pour soi-même, pour ce qu’on entreprend, et pour les autres. Les chances sont donc grandes d’être souvent déçu·e et frustré·e. Prendre soin de soi, c’est aussi d’accepter que l’on n’est pas parfait, ni ce que l’on fait. C’est pratique une sorte d’auto-compassion, cultiver l’indulgence, accepter sa propre vulnérabilité. Donne-toi des objectifs accessibles et réalistes. Ne mets pas la barre trop haut, accepte tes propres limites. Tu es assez. Tu as le droit de te tromper et de douter. L’imperfection est ce qui nous rend uniques et intéressant·es. C’est si charmant !

EXERCICE

  • De nouveau, prends un papier et un crayon. Dessines-y le symbole du yin et du yang.

  • Dans la partie noire, liste tous les défauts que tu te trouves ou les reproches que tu te fais.

  • Dans la partie blanche, liste au contraire tes qualités et ce dont tu es fier·e. Rappelle-toi que c’est cet équilibre entre ces deux énergies qui fait que tu es une personne entière et équilibrée.

Il est l’heure de mettre en pratique ces quelques conseils ! Essaie d’intégrer un premier exercice dans ton quotidien. Tu en ajouteras plus tard. Accueille l’imprévu à bras ouverts. Vis pleinement. Développe ta spiritualité. Cultive la résilience. Ris des petits tracas du quotidien : tu transformeras ainsi des flops en souvenirs mémorables et tu pourras enfin vivre pleinement.

 

Photo de moi avec en fond une planète colorée et l'espace et le logo Spiritualista. Il est écrit "Tu aimes cet article ? Partage-le !"

Hello, moi c’est Amelle !


Coach en spiritualité et développement personnel.


J’ai créé mon podcast initiatique, Spiritualista, et développé plusieurs méthodes d'accompagnement pour t'aider dans ton éveil de conscience.

Pour en savoir plus, n'hésite pas à consulter mes différents services sur mesure.

Comentários


bottom of page