top of page
Rechercher

Hypersensibilité et spiritualité : une alliance puissante

Dernière mise à jour : 26 juin 2023

On serait 20 à 30 % d’hypersensibles dans le monde. Rien que ça ! Pourtant, beaucoup d’entre nous se sentent toujours en décalage dans notre société hyposensible. Trop émotif·ves, trop intenses, trop susceptibles... Pour les autres, on est souvent trop. Et si, au lieu de se forcer à entrer dans des cases, on se concentrait sur le pouvoir incroyable que nous offre notre hypersensibilité ? Et si on prenait conscience du puissant potentiel de l’alliance entre hypersensibilité et spiritualité ?


Bannière avec une illustration d'un corps entouré d'énergie. Sur ce corps est écrit "Protect your energy". Il est également écrit le titre de l'article : "Hypersensibilité et spiritualité : une alliance puissante"

C’est quoi, l’hypersensibilité ?


L’hypersensibilité, c'est un trait de personnalité caractérisé par une sensibilité émotionnelle et sensorielle plus élevée que la moyenne.


Autrement dit, nous hypersensibles, sommes hyper-conscient·es des stimulis de notre environnement (bruits, forte lumière, énergie des autres, etc.). On est fréquemment en proie à un chaos émotionnel et à des vagues de pensées incessantes. On peut naître hypersensible, ou le devenir pendant l’enfance (souvent suite à une blessure émotionnelle).


Pour Géraldyne Prévot-Gigant, psychopraticienne et autrice, on distingue au moins 4 sous-catégories d’hypersensibles (trigger warning : on peut se reconnaître dans plusieurs de ces catégories, l’idée n’est pas de se mettre dans une case, mais plutôt de montrer la diversité et l’atypisme de nos profils) :

  1. Les hyper-empathiques : je ressens intensément les émotions des autres.

  2. Les hyper-intuitif·ves : je perçois ce que les autres pensent ou ce qui va arriver.

  3. Les hyper-sensitif·ves : je vis toutes mes expériences sensorielles version Projet X.

  4. Les haut potentiel : je dispose de capacités cognitives supérieures à la moyenne.

Et toi, es-tu hypersensible ? Si tu ne t’es jamais posé la question jusqu’à maintenant, je t'invite à faire ce rapide test en ligne (en anglais) mis au point par le Dr Elaine Aron, psychologue et chercheuse en psychologie américaine, spécialiste de l’hypersensibilité et autrice du livre The Highly Sensitive Person.


Hypersensibilité et spiritualité : une intuition aiguisée


Maintenant que tu sais si tu es hypersensible, penchons-nous sur le lien entre hypersensibilité et spiritualité.


L’hypersensibilité ne concerne pas que les 5 sens : elle s’applique aussi aux expériences extra-sensorielles. Les personnes hypersensibles ont souvent la capacité à se connecter à leur sixième sens et à explorer leur vérité intérieure, leur intuition.

« Cette plus grande conscience du subtil tend à nous rendre plus intuitif·ve, ce qui signifie simplement capter et traiter des informations de manière semi-consciente ou inconsciente. Le résultat est que vous "savez" souvent sans savoir comment. [...] C'est ce que l'on appelle le sixième sens. Il peut se tromper, bien sûr, tout comme vos yeux et vos oreilles peuvent se tromper. Mais cette intuition est souvent suffisamment juste pour que les hypersensibles aient tendance à être des visionnaires, des artistes ou des inventeurs très intuitifs, ainsi que des personnes plus consciencieuses, prudentes et sages. » Elaine Aron, The Highly Sensitive person

Géraldyne Prévot-Gigant parle elle aussi du lien entre hypersensibilité et spiritualité dans son livre Les hypersensibles spirituels. L’hypersensible « ressent » les gens : il termine leurs phrases, devine ce qu’ils vont annoncer, fait des rêves prémonitoires. Son intuition est particulièrement développée.


Illustration d'une jeune femme ayant un troisième oeil au milieu du front, sur le sein, et aux creux des paumes de ses mains.

La force créatrice hors-norme des hypersensibles


Autre qualité indéniable des être alliant hypersensibilité et spiritualité : une force créatrice de grande ampleur.


Comme on est par essence profondément réceptif·ves aux émotions, on est souvent ému·es par l’art, la musique, ou la beauté de ce qui nous entoure. Cette particularité nourrit nos vies de curiosité et d’ouverture culturelle. Parfois, elle fait fait de nous des écrivain·es, musicien·nes, peintres ou comédien·nes de talent. Frida Kahlo, Joaquin Phoenix, Marilyn Monroe ou encore John Lennon par exemple, sont connu·es pour leur hypersensibilité.


Mais créer va beaucoup plus loin que l’art, au sens académique du terme. Créer, c’est ce que l’on fait avec le cœur, ce qui nous permet de nous exprimer : préparer un repas avec amour, habiller une pièce pour lui donner une âme, danser sans retenue, planter des fleurs.


Selon Elaine Aron, notre sensibilité à notre environnement est aussi un levier de création. Parce que nous ressentons plus la faim, le froid ou la douleur, parce que nous réfléchissons beaucoup, nous sommes plus enclin·es à remettre en question, à chercher des solutions et à créer.


Or (et là tu me vois venir) créer, c’est méditer. C’est une pratique profondément spirituelle qui nous permet de transformer n'importe quoi en œuvre unique et extraordinaire, par le simple pouvoir de l’attention et de la pleine conscience.


Pour Philippe Filliot, auteur du livre Etre vivant, méditer, créer, l'expérience méditative est une étape nécessaire à tout processus de création. L’union de l’art et de la méditation permettrait « d’unir le dedans et le dehors, le moi et l’Univers ».


En bref, notre capacité de création est un terrain extrêmement fertile pour l'expansion de conscience et l’élévation spirituelle !


Illustration d'une jeune femme de dos, assise en tailleur face à l'Univers. Devant elle, deux planètes. Au-dessus est écrit "A new level of existence is waiting for you"
« Un nouveau niveau d'existence t'attend »

Les hyper-empathiques, ces éponges à émotions


Puisqu’en tant qu’hypersensible, notre sensibilité aux stimulis (même subtils) est accrue, on perçoit très fort ce que les autres ne captent pas. On ressent les gens, leurs contrariétés, les vibrations d’un lieu. Parfois, on se retrouve complètement submergé·e, voire noyé·e, par les sentiments des autres.


Cette hyper-empathie est nécessaire pour cultiver l’Amour et avancer dans notre élévation de conscience. L’Amour, c’est le seuil de la spiritualité. L’Amour nous permet de troquer l’égo contre un altruisme pur, d’aider les autres sans rien attendre en retour.


Au-delà des sphères artistiques et créatives évoquées plus haut, les métiers du bien-être et du paramédical (sophrologues, ostéopathes, diététicien·nes, aides-soignant·es) sont souvent tenus par des hypersensibles. Il est dans notre nature de vouloir faire le bien autour de nous !


Hypersensibilité et spiritualité : une conscience élevée


Autre lien entre hypersensibilité et spiritualité : à l'écoute du monde qui nous entoure, nous, hypersensibles, avons un haut niveau de conscience. En conséquence, nous disposons d'une plus grande lucidité sur notre place et le respect que nous devons à la Terre et au vivant. Nous sentons les êtres, les lieux et les événements à venir. Nous nous soucions beaucoup de l’avenir du monde.


Cette forme d’intelligence spirituelle confère à l’hypersensible un intérêt pour le développement personnel, la psychologie et les subtilités de la conscience humaine. Nous sommes très sujet·te à l’auto-réflexion. Nous espérons constamment nous améliorer, nous remettre en question.


Pour Géraldyne Prévot-Gigant, « les hypersensibles spirituels ouvrent la porte à un futur où s'incarneront des valeurs fondamentales garantes de la survie de l’espèce humaine et de son évolution. Les hypersensibles spirituels préparent le terrain pour une humanité consciente, écologiste, humaniste et non-violente. ».


Bannière avec une illustration type collage représentant un oeil au centre d'une fleur géante dans le ciel, au-dessus de ce qui semble être la mer. Il y a la citation "Les hypersensibles aiment profondément l'harmonie. Ce sont les avant-gardistes d'une transformation de la conscience humaine." Géraldyne Prévot-Gigant

Solitude et introspection, refuges des hypersensibles


Les hypersensibles vivent des montagnes russes émotionnelles plus fortes que la moyenne. Normal : nos sens sont aiguisés, notre réactivité émotionnelle l’est donc aussi.


En général, nous ne sommes pas à notre aise dans des lieux sur-stimulants (centres commerciaux, transports en commun...). Ces espaces nous fatiguent plus qu’autre chose. Pour pallier cela, on a souvent besoin de s’isoler, de passer du temps seul·e pour recharger nos batteries.


A l’inverse, on se sent en harmonie au contact de la nature, chez nous dans notre cocon, ou dans des lieux sacrés. On aime être ému·e en paix. On apprécie les activités d’introspection comme le yoga et la méditation. On aime s’offrir des rituels, prendre soin de soi.


L’introversion est clé dans la spiritualité : elle offre l’espace et la profondeur nécessaire à l’exploration de soi et à la compréhension du monde, le calme pour tempérer notre chaos émotionnel et gagner en clairvoyance. Cela explique pourquoi hypersensibilité et spiritualité font bon ménage.


Tu es arrivé·e au bout de cet article mettant en lumière les bénéfices du duo hypersensibilité et spiritualité. Bravo ! J’espère qu’il t’offrira des clés pour mieux te comprendre. Hypersensible, ta sensibilité décuplée est un coupe-file vers l’épanouissement de ton être spirituel. Il est temps de t’emparer de ta couronne divine et de vivre de ton plein potentiel ! N’hésite pas à lire mon article sur la vulnérabilité pour aller plus loin.

 
Photo d'Amelle avec en fond une planète colorée et l'espace et le logo Spiritualista. Il est écrit "Tu aimes cet article ? Partage-le !"

Hello, moi c’est Amelle !


Je suis Coach en spiritualité et développement personnel.


J’ai créé mon podcast initiatique, Spiritualista, et développé plusieurs méthodes d'accompagnement pour t'aider dans ton éveil de conscience.


Pour en savoir plus, découvre mes différents services sur mesure !



Comentários


bottom of page